Vélib’. JCDecaux ne désarme pas

Après avoir pris connaissance de la décision du juge des référés, qui a confirmé le 4 mai la légalité de la procédure d’appel d’offres du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole pour l’attribution du prochain contrat de gestion des vélos en libre service franciliens au profit de la société Smoovengo, JCDecaux a aussitôt contre-attaqué. La société JCDecaux, mandataire du groupement évincé dans la procédure de mise en concurrence (avec la RATP et la SNCF) a en effet jugé cette décision « surprenante ». En effet, explique JCDecaux dans un communiqué,  « le juge des référés dispense aussi bien la collectivité publique que l’entreprise désignée comme repreneur, de se prononcer sur le respect des règles du code du travail relatives au transfert des personnels concernés au nouveau titulaire du marché ». D’où cette nouvelle saisine de la Cour de Cassation cette fois. 

0 personne a trouvé cela intéressant
-A +AImprimer

Publier un nouveau commentaire